jeudi 13 décembre 2012

L'hypermesis gravidarum, Kate Middleton et moi



Entre deux déballages de cartons, j'ai réussi à trouver un peu de connexion pour copier-coller sur mon iphone et publier ce témoignage que m'a envoyé Adeline, une lectrice.
Je le trouve super intéressant.
Le voici:
L'Hypermesis gravidarum, Kate Middleton et moi

Depuis quelques jours on parle beaucoup des nausées de grossesse et de l' Hypermesis Gravidarum à cause de l'hospitalisation de Kate Middleton. En particulier en Angleterre, où j'habite en ce moment, c'est une véritable avalanche d'articles et de reportages dans les quotidiens et à la télévision pour expliquer cette pathologie au nom bizarre. L' Hypermesis gravidarum  c'est en fait  une gastro géante, sans fin, qui peut parfois durer toute la grossesse. Quand on en vient à ne plus savoir quoi faire de son corps…… ce n'est plus l'inconfort passager des nausées matinales, mais une véritable maladie et une souffrance du matin jusqu'au soir; il faut imaginer une grosse crise de foie pendant plusieurs plusieurs semaines, voire plusieurs mois : cela devient un véritable calvaire.

J'ai souffert d'une Hypermesis gravidarum pendant toute ma grossesse l'année dernière, et au-delà de la vraie souffrance physique que j'ai découverte pour la première fois, ce qui m'a le plus choquée c'est l'attitude des médecins.
Les gynécologues, les infirmières et particulièrement les médecins à l'hôpital insinuent que c'est dans la tête, parce que l'on est anxieuse, parce que l'on n'accepte pas sa grossesse etc….: réaction typique lorsqu'ils ne savent pas expliquer ou traiter une maladie. Ils reconnaissent bien que plusieurs facteurs peuvent être à l'origine (hérédité, extrême sensibilité aux hormones de la pilule par exemple, sexe féminin du bébé ou nombre d'embryons) mais comme "rien n'a été prouvé" et qu'aucun traitement réellement efficace n'existe, il a été décidé officiellement en France que c'était dans la tête des patientes. Là non plus, rien n'a été effectivement prouvé mais c'est bien commode de le dire plutôt que d'admettre l' ignorance ou l'impuissance de la médecine.
Donc officiellement cette maladie n'existe pas, c'est dans la tête des femmes qui vomissent.

Le résultat est qu'on vit encore plus mal cette gastro qui s'éternise 9 longs mois en culpabilisant parce qu'on n'est pas capable d'avoir une grossesse "normale", et on finit par vivre un véritable enfer à la fois physique et psychologique. On vomit tous les jours - à tel point qu'on fait le même poids le jour de l'accouchement qu'au moment où on est tombée enceinte - et en plus on nous fait culpabiliser! Une véritable double peine.

Extraits :

"Ah oui c'est pas drôle de vomir mais c'est pour la bonne cause !" Y a-t-il des bonnes causes quand on souffre ?
"Maintenant Il faut positiver Madame, j'ai vu que vous aviez eu une grossesse anxieuse, vous avez beaucoup vomi"  Faux : J'ai beaucoup vomi pendant ma grossesse, donc j'ai été anxieuse !
"C'est normal, ça va passer!" Non ça n'est pas normal de perdre 6 kilos pendant une grossesse et non ça ne passe pas.
"Ma pauvre chérie, buvez du coca, il n'y a vraiment rien d'autre à faire!" Si, il ya beaucoup d'autre choses à faire et à essayer; des médicaments, des thérapies alternatives pour soulager. Toutes les femmes réagissent différemment donc il faut essayer.
"Vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous refaisiez exactement la même chose que votre mère ?" Pourquoi infliger de la psychologie de café du commerce aux patientes ?
"Votre bébé va bien Madame, pensez aux mamans qui perdent leur bébé" quand on a l'audace de dire qu'on en peut plus de vomir tous les jours depuis 6 mois.

Bien sûr, il y a des maladies psychosomatiques, il arrive que le corps parle avec des symptômes. Mais est ce que c'est honnête intellectuellement d'utiliser ce cache-misère à chaque fois qu'on ne sait pas d’où vient une maladie et comment la soigner ? Or quand j'ai lu tous les témoignages des femmes qui en ont souffert, ce qui m'a beaucoup frappé c'est qu'on leur a systématiquement collé cette étiquette, et évidemment toutes ces femmes le vivent très mal. Car une fois l'insinuation faite, on nous laisse nous débrouiller toute seule avec.

J'aimerais donc donner un sens à cette épreuve et éventuellement aider d'autres femmes en témoignant ou en échangeant. Car au fond la seule personne qui m'a comprise pendant cette période c'est ma mère, qui a vécu la même chose pour ses deux grossesses. J'écris parce que je pense aux femmes qui sont seules, qui ne sont pas entourées comme je l'ai été par mon mari et ma famille, et aux femmes tout simplement plus fragiles : oui cela arrive de souffrir d'une Hypermesis Gravidarum, oui même quand on donne la vie ce n'est pas facile de souffrir, oui c'est une vraie maladie et pas un des simples "maux" de la grossesse et NON ce n'est pas psychosomatique.

En tous les cas, en tant que femme je plains sincèrement Kate. Mais je parie que personne n'a osé lui dire à elle que les vomissements, c'était dans sa tête que ça se passait !

mercredi 5 décembre 2012

Message a caractère informatif

Bonjour mes lecteurs.

Une rapide intervention pour m'excuser d'être un peu longue a la détente en ce moment, niveau écriture.
La créativité et les idées sont toujours là, mais je manque cruellement de temps depuis quelques jours, notamment parce que je déménage, je gère les travaux dans l'appart', je m'occupe des nains (aussi la nuit!), je prépare Noël, je passe du temps à me documenter sur la grossesse de Kate Middleton (c'est édifiant), et Jean-Chou rentre tard le soir.

Là, internet est coupé chez nous, je vous écris de mon iPhone, c'est pas la joie... c'est pas les tranchées non plus, mais ça doit y ressembler. (Non je n'ai pas d'Ipad, si, je devrais en avoir un pour Noël).

Bref, ne partez pas, ne me quittez pas, je vous aime vous savez, car vous êtes beaux de l'interieur et intelligents. Et je vais reviendre.

En attendant n'hésitez pas à me suivre sur ma page fan Facebook... Et surtout, à paramétrer cette page en favoris, pour que vous puissiez continuer a suivre mon actu. J'y narre toutes sortes de choses passionnantes, je vous y fais don de modestes maximes personnelles, mi-boudhistes, mi-pas boudhistes, sur la vie, la mort, les debats saucisses-purée/coquillettes. J'y donne aussi mon avis tranché, surtout sur les sujets qui n'en valent pas la peine, c'est quand même plus rigolo.
Pas plus tard qu'hier, j'y ai posté la photo du zizi de Philippe Lucas, par exemple. (il faut cliquer sur le petit symbole "engrenage", en haut à droite de la page Facebook, c'est important). Sinon, les méchants gens de Facebook, qui veulent me faire payer pour que la page soit vue par tous, risquent d'envoyer, tout simplement, mon blog dans les oubliettes du web. Je sais, ce scénario vous fait frémir. Imaginez donc mon état à moi, j'en perds mon sang froid plusieurs fois par jour, c'est pas beau à voir.

Bien cordialement a vous, et a très vite surtout.

mardi 20 novembre 2012

Le mariage homo... et moi



Le mariage homo.
On en entend parler en ce moment... et c'est un peu difficile pour moi d'ajouter mon grain de sel à la discussion. Mais je vais en parler quand-même (vous me connaissez...)

Je suis assez déroutée, parfois consternée, lorsque je lis des articles sur la question. D'un côté comme de l'autre.

samedi 17 novembre 2012

Digressions...



"Je viens les mains vides, je t'explique pourquoi: j'étais sur le chemin pour aller acheter une baguette, et puis je me suis aperçue que la boulangerie avait fermé! Tu te rends compte! En fait c'est le propriétaire qui est parti en vacances plus tôt que prévu, enfin en vacances, c'est un grand mot...

vendredi 9 novembre 2012

Envie d'appuyer sur "pause"



Bonjour jeunes gens!

Comme vous avez pu le remarquer, je suis moins présente depuis quelques semaines...
La vie de parent m'accapare pas mal en ce moment.

Mon fils, qui est passé dans son grand lit il y a un mois environ (il escaladait tout seul le lit à barreaux...), s'est réveillé jusqu'à 3 fois par nuits pendant un mois. Rituel du coucher qui dure 2 heures, réveils à 4h00 du matin sans réussir à lui faire comprendre que la nuit n'était pas terminée, et puis ma puce, de 4 ans, super cool et raisonnable depuis quelque temps (ouf), à gérer. Les maladies, les visites chez le pédiatre, un petit tour aux urgences pour une laryngite en pleine nuit...
Mon sommeil à respecter un minimum (le régime est à peu près 5 à 6h par nuit depuis la rentrée), et mon couple à ne pas oublier...

lundi 5 novembre 2012

Cadavre exquis

Voici mon idée du jour. J'adore lire vos commentaires, et j'ai pensé que je pourrais vous mettre à contribution, les utiliser pour en faire une sorte de création collective originale!

Je vais donc commencer une histoire, en quelques lignes. Et je vous propose d'y contribuer, chacun à son tour, en me laissant un commentaire (vous pouvez revenir et participer plusieurs fois, si ça vous chante!)
Il n'y aurait pas de fin... à part peut-être celle que je déciderai, au bout de quelques jours/mois/décennies.
N'oubliez pas de laisser votre pseudo en signature!
Soyez orignal, simple, surréaliste, dramatique, monotone ou torturé, bref ou emphasé, triste ou enjoué, pessimiste, coquin ou innocent...essayez de faire une transition fluide et cohérente avec le commentaire précédent le votre... tout en écrivant exactement ce que vous voulez, comme vous le sentez!

C'est parti! (et faites tourner sur le net si l'idée vous plait!)



"Longtemps, je me suis couchée de bonne heure.
Ça me fait du bien aujourd'hui de regarder ce ciel vide. Je pense à la journée qui m'attend, et plusieurs sentiments se mêlent. Lassitude et légèreté. Gravité et espoir.
Il y a beaucoup de journées dans la vie où rien ne se passe vraiment... Je sens que celle-ci sera différente. Je dois rejoindre Victor aujourd'hui. Je suis un peu stressée, un peu perdue..."


vendredi 2 novembre 2012

Point route (option N'importe quoi)

Chères gens.

Mille excuses pour ce délai, je suis un peu longue à la détente niveau littérature, en ce moment.
faut dire que depuis mon Fifty Shades of Aïoli, je croule sous les messages d'admirateurs, implorant mes conseils.
C'est d'ailleurs potentiellement une nouvelle passion qui s'ouvre à moi (d'ailleurs, avec Josiane j'avais déjà lancé une rubrique de conseils pour amoureux, ou même sexo)

En ce moment je suis complètement sous l'eau: j'ai plusieurs projets personnels et familiaux sur le feu (ambition de taux de croissance à 2 chiffres, placements de bon père de famille sur le marché des dents en or, et autres décisions de la plus grande importance concernant la stratégie à appliquer à l'élevage de mes nains et de mon mari)... qui m'accaparent un peu l'esprit.


lundi 22 octobre 2012

Chaussons de lutin: Résultats du concours!



Bonjour tout le monde!

Comme vous pouvez le constater sur la video, parmi les 50 commentaires laissés à la suite du concours, une main innocente (ma fille) à désigné le 10ème commentaire comme l'heureux gagnant!

C'est donc BATMAX qui est appelée à se faire connaître auprès de la gérante de ce blog, rendez-vous en caisse 7, avec votre nom, pseudo, adresse! Il faut aussi me préciser la pointure de chaussons souhaitée...
Bravo Batmax!

Batmax, merci de m'envoyer un mail à unechambreamoi@gmail.com, pour passer à l'étape logistique.
Mes hommages, et merci à La Grolle du Lutin, pour ce très joli cadeau!

(si personne ne donne signe de vie pendant les 48h qui viennent, je devrai procéder à un autre tirage au sort...)



jeudi 18 octobre 2012

Fifty Shades of Grey: MA version du "Mommy porn" (sauce à l'ail)

Pour vous faire patienter pendant l'insoutenable attente des résultats du concours (pour gagner une superrrrbe paire de chaussons de lutins, vous pouvez participer jusqu'à vendredi 19 octobre minuit), voici une nouvelle un peu affriolante, pour vous mesdames, et pour vous messieurs, en exclusivité!

Avertissement:
-Extrait de roman conçu et réalisé avé l'accent de la région PACA
destiné aux "audiences matures", comme ils disent aux US.



"Driiiiing"! La sonnette retentit de manière retentissante.
"Bonjour madame! je suis le réparateur de magnétoscope! A moing que ce soit plutôt... votre machine à laver.... qui a un problème? (dit le technicien d'un air assuré et volontaire)

mercredi 17 octobre 2012

Concours: une paire de chaussons à gagner!

Lectorat, lectorate,

Aujourd'hui j'ai un cadeau à vous faire gagner!
Alors en fait il s'agit d'une toute nouvelle boutique en ligne, "La grolle du lutin", qui vient d'ouvrir; elle propose des chaussons en laine bouillie, faits à la main, un peu féériques, un peu médiévaux... pour bébés, enfants, et adultes.

bref, voyez par vous-mêmes, je les trouve originaux et très chou:


En accord avec le responsable du site, je vais procéder à un tirage au sort pour permettre à l'un d'entre vous de gagner une paire de chaussons orange (Le site étant tout nouveau, toutes les couleurs n'étant pas encore disponibles dans toutes les tailles, nous avons choisi cette couleur mixte), dans la pointure de votre choix, du 18 au 34.

samedi 13 octobre 2012

"Sociologie de la Bourgeoisie" de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot


Lecteur, Lectrice, bonjour.

Excusez mon retard, c'est pas faute d'essayer d'écrire mais entre les 5 réveils par nuit de mon fils et... les 5 réveils par nuit de mon fils, je suis un peu longue à la détente, en ce moment.

J'ai quand-même réussi à trouver le temps de lire un super petit bouquin de sociologie (c'est important, ça, la socio! et tellement instructif!), des très médiatiques sociologues Pinçon-Charlot ("les sociologues des riches"): Sociologie de la Bourgeoisie.

Ce livre très synthétique, résumant le travail des Pinçon-Charlot sur ce thème, se lit d'une traite, et facilement. Les "riches" sont une population assez peu étudiée par les sociologues, les Pinçon-Charlot, médiatisés et parfois critiqués au sein de leur milieu intellectuel, ont ouvert la voie à ces nouvelles études.

lundi 1 octobre 2012

En manque d'idées pour un anniversaire? Rêves et Merveilles!


Mon anniv dans le Far-West...

Il faut que je vous parle d'un site qui me plait beaucoup (mon billet n'est pas sponsorisé, c'est un coup de cœur).

Deux mamans ont fondé il y a peu Rêves et Merveilles , une agence évènementielle (et boutique en ligne) qui organise des anniversaires haut-de-gamme à Paris (pour particuliers et sociétés).
Des goûters peuvent être imaginés sur les thèmes ballerine, dinosaures, chevaliers, Formule 1, etc...

En partenariat avec des lieux d'exception à Paris, des journées à thème peuvent être organisées autour de la ferme, d'un atelier de création de parfums, à bord d'un simulateur de vol, dans le cadre de l'initiation à l'art, d'un cours de cuisine...

vendredi 28 septembre 2012

Terrible Two?

Ça, c'est moi après avoir passé une journée entière dans l'appartement avec mon fils, en plein Terrible Two
Même un maître Yogi n'y survivrait pas.

(crédits photo:
Scarface - Rocky - Orange Mécanique - Le Labyrinthe de Pan - Shining - La Haine - The Blair Witch Project - No Country for Old Man)


Lectorat, lectorate, bonjour.

J'aimerais écrire plus, mais voilà: en ce moment je suis dans une phase un peu difficile, il s'agit du... Terrible Two de mon fils!

J'ai déjà connu ça avec ma fille... mais ça c'était un peu passé dans la "continuité" -si l'on peut dire-, puisqu'elle avait toujours été super tonique, peu dormeuse et lève-tôt (une sorte de relou précoce, quoi).
Chez mon fils, c'est apparu brutalement, et je suis à peine en train d'essayer de m'en remettre. De sa naissance à ses 2 ans, il a globalement été coolissime, facile à vivre, agréable du matin au soir, suivant le mouvement, prenant plaisir à se coucher (sieste et soir), mangeant de tout (mais vraiment de tout), traînant au lit le matin... Bref, un petit garçon rêvé. C'était limite si j'étais pas en train de me chantonner, sautillant comme une pauvre idiote, "le terrible two ne passera peut-être pas par nous cette fois-ci!'.

jeudi 20 septembre 2012

Charlie Hebdo, Liberté d'expression, blasphème, islamophobie ou simple caricature?

C'est fou le nombre d'anar-bobos-gaucho-68ards qu'il y a en France, en fait!

Depuis l'affaire de la couverture de Charlie Hebdo hier, je n’arrête pas d'y réfléchir.
C'est très difficile d'avoir un avis construit et intelligent sur la question.

Evidemment la liberté d'expression, c'est un principe fondamental en France. Evidemment on doit se battre pour que chacun puisse exprimer son avis librement, même s'il est différent du notre. Evidemment que Charlie Hebdo a le droit de faire une caricature, sur le sujet qu'il souhaite, au moment où il le souhaite.

mercredi 19 septembre 2012

Parler de la mort aux enfants

image extraite de La Luna (court-métrage Pixar)


"Maman, en fait les mannequins dans les vitrines on les fabrique comment? c'est des gens morts qu'on met dedans?"

dimanche 16 septembre 2012

A vos appareils photos: aujourd'hui, Florence!

Aujourd'hui, Florence, maman d'un petit garçon de 6 mois, m'a envoyé de très jolies photos! Il s'agit de ses premiers coups de cœur déco, lorsqu'elle a commencé à décorer la chambre de son fils.

Voici deux petits œufs en bois peints à la main, achetés sur un stand du festival d'Abbot Kinney, une rue pleine de jolies boutiques et petits restos agréables, à ne pas rater lors d'un voyage à Venice, Californie! (http://abbotkinney.org/)



et la fameuse veilleuse Miffy, lapin à la silhouette tellement moderne malgré ses 57 ans! (www.annakabazaar.com):



Si vous aussi avez des petits coups de cœur à m'envoyer, des jolis objets, des lieux, des ambiances inspirantes... envoyez-moi vos photos, je les diffuserai dans ma nouvelle rubrique!


jeudi 13 septembre 2012

Couples d'aujourd'hui


On parle beaucoup aujourd'hui de la difficulté de faire durer son couple.
On entend, on lit, on prétend, que nous sommes de plus en plus individualistes, exigeants. Que nous ne laissons pas sa place au couple, que nous ne fournissons pas assez d'efforts pour le faire durer, et qu'un rien peut le détruire. Que c'était mieux avant; plus facile, plus stable.
On entend notamment beaucoup parler du baby-clash... et manifestement les couples se séparent de plus en plus, et de plus en plus souvent après l'arrivée d'un enfant. La faute, parait-il, à la modernité, à la multiplicité des façons possibles de vivre en couple, aux tentations de plus en plus faciles, à l'égoïsme.
(j'ai écrit quelques posts à ce sujet dans la rubrique "couple")

dimanche 9 septembre 2012

A vos appareils photos! Aujourd'hui, Rachel

Bonsoir!

Aujourd'hui dans ma nouvelle rubrique "à vos appareils photos", une très jolie photo, envoyée par Rachel Nething.
Elle a rencontré il y a peu la petite Indya, 20 jours. Avec une maman chanteuse et un papa musicien, une séance photo Rock'n Roll s'est naturellement imposée!


 
Page Facebook de Rachel: https://www.facebook.com/rachelnethingphotographe


Et puis j'ajoute une petite photo que j'ai faite avec ma fille, cet été, à la montagne. Je trouve qu'elle représente bien ma fille!




Pas vraiment de produit de puériculture aujourd'hui, donc... mais plutôt des atmosphères, un peu de poésie!

Merci à Rachel pour sa participation... j'ai déjà reçu d'autres photos que je vous proposerai très bientôt!
N'hésitez pas à m'en envoyer!

(pour participer, voir le concept ICI)


lundi 3 septembre 2012

Demain, c'est la rentrée!


Bakker Made With Love

Il y a un an, exactement, j'avais écrit un petit texte pour la première rentrée de ma fille. Je ne faisais pas ma fière.

Depuis, eh bien, ma fille s'est fait des super potes, a organisé son anniversaire, s'est fait inviter à d'autres, on est devenus copains avec certains parents d'élèves.
Elle a pris des cours de danse, elle est tombée plusieurs fois dans la cour, on m'a parfois appelée en urgence pour venir la chercher, elle a pleuré, elle a ri, elle s'est disputée, réconciliée.
Elle a adoré sa première maitresse, elle a appris à aller aux toilettes toute seule, à se rhabiller, à remettre ses chaussures à peu près correctement, à se consoler toute seule lorsque la maîtresse n'avait pas de temps à lui accorder personnellement.

dimanche 2 septembre 2012

Photobooth!

Bonjour!

En ce dimanche de rentrée, voici la première photo de ma série "à vos appareils photos"!

Je vous présente Mérédith. Sa maman tient le blog Babychou Photographie.
Des accessoires de photobooth, achetés sur alittlemarket.com, pour le mariage d'une amie (vendeuse: Le Chant des Sirènes)... un mercredi avec les enfants... une petite séance photo improvisée... et voilà le résultat!



 Merci à ma première photographe!

Vous aimez prendre des photos? Vous voulez faire connaitre une marque de puériculture, un produit, une atmosphère que vous aimez? N'hésitez pas à participer vous aussi... ce sera aussi l'occasion de vous faire connaitre (concept expliqué ici)





mercredi 29 août 2012

Pour la rentrée...

J'ai supprimé ma bannière... j'avais envie d'alléger un peu l'apparence de ce blog, pour souffler un peu, et trouver une nouvelle inspiration!
Photo, dessin, ou juste une belle police... je vais me laisser quelques jours pour trouver comment habiller mon blog!
Obsessionnels de la bannière, aficionados des bons conseils, ou amateurs de jolies choses, n'hésitez pas à me donner vos idées!

Dans le fond, je ne change rien...

à bientôt.

lundi 27 août 2012

"Le Palais de Verre", de Simon Mawer



J'aime bien, ici, vous parler des livres que j'ai aimés...

J'ai refermé il y a quelques jours "Le Palais de Verre", de Simon Mawer (éditions du Cherche-Midi), et ce roman m'a remuée...
C'est un roman très subtil, difficile à résumer de manière simple.
L'histoire de deux jeunes gens (lui est industriel, riche héritier d'une grande famille juive), qui tombent amoureux dans la Tchécoslovaquie des années 20. Qui évoluent dans un monde ultra privilégié, décadent, fait de fêtes, de voyages et de mondanités, dans une période d'optimisme, d'euphorie, où, après l'horreur de la première guerre, chacun se met à voir en l'avenir une source d'espoir, de vitalité, de progrès. L'industrialisation croissante, l'art contemporain, le jazz, l'architecture moderne avec Le Corbusier, les débuts de la psychanalyse, les peintres et leurs muses, le cinéma... le 20ème siècle, après des débuts sombres, ne peut qu'évoluer vers le meilleur.

C'est ce que croient fermement Liesel et Viktor, qui, après leur mariage, décident, pour abriter leur future famille, de construire une maison qui représentera le rejet du passé, leurs espoirs dans le siècle qui s'ouvre. Une immense maison moderne, cubique et minimaliste, de laquelle sera bannie toute forme d'ornementation, mettant l'accent sur l'espace, les matières brutes tout en étant luxueuses, la lumière et l'équilibre.

vendredi 24 août 2012

"Moi, blogueuse maman", le Tumblr hilarant

Lecteur, je te dérange, quelques minutes à peine, juste pour te faire part de ma découverte:
Un blog génialissime, qui me rend trop jalouse d'envie tellement il atteint la perfection humoristique dans la brièveté. Tellement il représente parfaitement et drôlement les emmerdes de la maternité (d'ailleurs il y a manifestement pas mal de plagiat...)
Ce n'est pas un blog d'ailleurs, c'est un Tumblr, pour être précise. Pas de texte, juste une image (un gif animé) et une légende.

Va voir IMMEDIATEMENT cette pépite et dis-moi ce que tu en penses.
Il s'agit de "moi, blogeuse maman", Marie-Amélie, la trentaine, mère de 3 enfants.
J'en pleure de rire, j'ai passé une heure sur mon Iphone à le lire, je n'arrivais plus à m'arrêter. (Je précise que je ne connais pas du tout la blogueuse)


bonne lecture! Je te laisse retourner à ta torpeur estivale.

mardi 21 août 2012

A vos appareils photo!


J'ai eu une idée.
J'aime beaucoup la photo, et je me suis dit que je pourrais réfléchir à créer une rubrique dédiée, tout en ayant toujours pour thème l'enfance, la parentalité, au sens large. Ce serait une sorte de rubrique "art de vivre", esthétique et informative à la fois. Les non-parents peuvent évidemment participer, et des thèmes autres que l'enfance peuvent aussi être abordés, même si ce sera le thème principal... l'essentiel étant évidemment de partager un coup de cœur.

mardi 14 août 2012

"Carton rouge pour le voile?" L'édito de la bien-pensance...

Voici un édito de Michelle Fitoussi, paru dans Elle il y a quelques semaines à propos de la décision de la FIFA d'autoriser des footballeuses à jouer voilées, intitulé "Carton Rouge pour le Voile":
 Je souhaite vous le faire lire, pour apporter ensuite ma réaction:

Carton rouge pour le voile
Les footballeuses ont donc le droit de jouer la tête voilée. Ces messieurs de la Fifa (1), qui les y autorisent officiellement depuis le 5 juillet, doivent se féliciter de cette formidable avancée de l’égalité des sexes dans le sport. Comment n’y avoir pas pensé plus tôt ? Leur décision va permettre aux Saoudiennes (celles qui n’ont pas le droit de conduire), aux Qataris (dont le pays a racheté le PSG en y investissant des sommes folles), aux Bahreïniennes, etc., qui se bousculent dans les équipes sportives nationales, de fréquenter enfin les terrains de sport. Auparavant, bien sûr, faute de pouvoir jouer voilées, elles restaient chez elles. Bientôt, grâce à cette décision qui piétine allègrement les valeurs universelles portées par le sport – la laïcité, la neutralité, la non-discrimination, l’égalité –, on verra des femmes jouer en niqab. Pour pousser le ballon, ce ne sera pas vraiment pratique, c’est vrai, mais au moins leurs « coutumes culturelles », comme le précisent ces messieurs de la Fifa, seront préservées puisque, selon eux, le port du voile n’est pas du tout religieux.

dimanche 12 août 2012

L'arrière-pays niçois avec les enfants


Pendant les mois de juillet et aout, à Nice, nous n'allons pas à la plage. Il fait trop chaud, il y a un monde fou, l'eau n'est pas très propre, on passe des heures dans les embouteillages... bref, la Côte d'Azur en été, ce n'est pas vraiment la Côte d'Azur. Nous préférons y aller en juin, et y retourner à partir de septembre, pour nous baigner jusqu'à mi-octobre, une fois les touristes partis (C'est un petit luxe dont nous sommes conscients, je vous rassure).

mercredi 1 août 2012

Une mère en vacances

"j'aime accompagner mon enfant dans sa phase d'acquisition de la propreté! C'est pour cela que je revêts parfois cette simple robette, pour être tout à mon aise dans ces moments privilégiés."

J'ai une vie extrêmement facile. Pendant les vacances, mes journées passent à une vitesse, c'est dingue. Je passe le plus clair de mon temps à me prélasser sur mon transat. J'ouvre parfois un œil pour observer mes enfants, ces adorables bambins qui s'ébrouent dans la piscine (ils savent excessivement bien nager et n'ont besoin d'aucune surveillance). Mes fesses, que j'ai fermes et bombées grâce à mes sessions quotidiennes de Pilates, reposent délicatement au bord de la piscine, sur ma foutah Missoni récemment reçue en cadeau. Tout en sirotant une coupe de Champagne à l'ombre, je regarde ma femme de ménage s'activer par cette chaleur, et je suis fatiguée pour elle. Je lui demande parfois de me remettre un peu de crème solaire dans le dos, mais pour le reste du corps je me débrouille seule la plupart du temps (ce n'est pas une esclave!).

mardi 31 juillet 2012

Liberté Egalité Maternité... le blog d'une sage-femme en mission humanitaire

Un mini-post aujourd'hui pour vous faire part de ma découverte du jour (via La Poule Pondeuse):
Le blog d'une sage-femme, partie en mission humanitaire au "Paysdesrêves".
 A lire bien accroché (âmes sensibles prévenues...)

Moi qui commence à doucement m'agacer de certains blogs de mamans, qui créent artificiellement des polémiques à coups d'annonces psychodramatiques en lançant de manière assez mesquine, juste pour se faire un kiff égo-narcisso-vanito-pesto-nombriliste, des sujets hyper rebattus tels que pour ou contre l'allaitement, le portage, les couches lavables, dans le seul but de se faire déchainer les foules dans les commentaires pour ensuite affirmer péremptoirement que ELLES ont raison et que celles qui pensent différemment ont tort, eh bien je trouve salutaires des blogs comme ceux-ci. 
(Moi qui me remets au passage en question sur l'angle que je donne à mon propre blog)

Lisez-le post "Première fois" sur le blog Liberté Egalité Maternité, et allez voir ce blog régulièrement, je pense que ça va être passionnant:


dimanche 22 juillet 2012

"Je t'aime à la Philo", d'Olivia Gazalé



Pourquoi tombe-t-on amoureux? Pourquoi ferais-je ma vie avec cette personne et pas avec une autre?
A quoi sert l'amour? Est-ce une chance, dois-je me lancer à corps perdu dans cette aventure, ou au contraire vaut-il mieux la fuir, se protéger de l'amour qui n'est ni plus ni moins qu'un enfermement, et qui finira mal, de toutes façons?
Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "moitié"? Y-a-t-il vraiment sur terre quelqu'un qui soit fait pour moi, ou bien est-ce un mythe? Peut-être que la moitié des personnes sur cette terre est susceptible de me correspondre?
Pourquoi choisir d'être fidèle à une seule personne, et donc refuser l'infinité des plaisirs possibles avec toutes les autres?
Pourquoi se marier? De nos jours, avec l'augmentation des divorces, quel est le sens de cet engagement? Qu'est-ce qui fait que tel couple se sépare, et que tel autre reste ensemble? Ne se ressemblent-ils pas, au fond, ces couples qui pourtant, à un moment charnière de leur vie, font des choix catégoriquement opposés?

vendredi 20 juillet 2012

"Allez, file-lui ses trente-mille, c'est un con"

cliquer pour voir la video


Ma fille a un sens de la négo hors-pair.

Elle règlerait le conflit israelo-palestinien en 2 jours, vendrait 25 Airbus A380 à Madagascar, réussirait à vendre un livre à Morandini, ou l'arme nucléaire au Vatican.
Elle refourguerait à Kate Moss un frigo rempli de churros fourrés au beurre demi-sel, convertirait n'importe quel fan des Beatles en un aficionado des comptines italiennes, vendrait l'appart' de son arrière grand-mère à des russes, et se ferait, de surcroit, inviter sur leur yacht pour fêter son anniversaire.

Discuter avec ma fille, c'est un défi quotidien, c'est une remise en question permanente, c'est affiner son contact clientèle même en vacances. C'est une manipulatrice de génie: Et vas-y que je te flatte, et que je ménage la chèvre et le chou, et que je te regarde par en dessous, et que je fais mes calculs en douce.
Avec son père, en théorie, on est plutôt contre la négo avec les enfants, du moins, pas trop souvent. Résultat, on tape haut, on se défend, on fait ce qu'on peut, mais à tous les coups elle sort soit gagnante, soit win-win.
Alors on se dit qu'on va se refaire, que cette année c'est la bonne, que la prochaine fois ce ne sera pas aussi facile.

Mais en fait à tous les coups c'est la même chose: notre fille, c'est le vendeur de bibelots sur le marché dans "les Bronzés".


lundi 16 juillet 2012

Welcome back in real life!


Chers gens.

Cela fait presque un mois que je ne vous ai pas écrit, et sachez que je me fouette tous les soirs violemment sur mon canapé à motifs anglais pour expier cette faute.
Entre temps, je dois reconnaitre que j'ai assez peu pensé à mon blog, à la maternité, aux crevasses mammaires ou autres débats pro/anti allaitement. Mais c'était temporaire, et j'avais une bonne excuse.

lundi 11 juin 2012

Peut-on être féministe et connasse?



Il y a quelques jours, j'ai passé l'après-midi chez une amie.
Elle vit en rez-de jardin, dans un très bel appartement d'un quartier résidentiel. Elle dispose d'une grande terrasse et d'un jardin.
Mon amie est française, mariée à un français d'origine marocaine, et musulman. Parisiens, ils ont pas mal bourlingué, vécu à Singapour, en Australie et à Londres, avant de se poser sur la côte d'Azur pour poursuivre leurs carrières dans la finance. Ils ont deux beaux enfants, de l'âge des miens, blonds aux yeux bleus, et bilingues anglais-français.
Bref, une famille intéressante, chez qui je passe toujours de bons moments et avec laquelle mes enfants s'amusent bien.

lundi 4 juin 2012

"Eloge de l'Enfant Roi", de Marlène Schiappa


Juin 12 - 224 pages - 16.00 €

Marlène Schiappa, que j'ai connue grâce au blog Maman Travaille et que je suis régulièrement, m'a gentiment envoyé son nouveau livre. Son premier "vrai" essai, dont le but est de clouer le bec aux théoristes de tout poil concernant l'éducation, et notamment les ayatollahs de l'autoritarisme à tout crin, très en vogue aujourd'hui.
Les parents, selon elle, seraient de plus en plus culpabilisés par des "professionnels" de l'éducation (psy, notamment), toujours prompts à nous rappeler que nos enfants sont trop choyés, trop gâtés, que nous cédons à bien trop de leurs caprices et que nous fabriquons une armée d"enfants rois", incapables de supporter la moindre frustration.
Bref, nous, parents, croulerions sous les recommandations rigoristes et paradoxales nous enjoignant à cadrer, voire "mater" nos enfants.

En découvrant ce livre, j'ai trouvé son point de vue original, tout en me demandant comment elle aborderait ce thème, qui me parait assez compliqué à étudier.
Je dois dire que j'admire pas mal la somme de travail qui a été fourni pour rédiger ce livre. Je ne connais pas personnellement Marlène mais j'aime bien sa personnalité, son énergie, sa façon -passionnée- de s'exprimer... même si je ne suis pas toujours d'accord avec elle. Un terrain fertile pour de grandes discussions enflammées autour d'un café, en somme!
Son livre est bien écrit, le style enlevé, ironique (et même parfois un peu acide). J'ai apprécié les nombreuses références, les sources très variées qu'elle a utilisées pour se documenter, même si je les ai trouvées parfois, justement, "trop" diverses (avis de professionnels; psy, enseignants, directeurs de magazines de puéricultures, sociologue...), mais aussi témoignages, discussions avec des copines, émissions de télé, informations glanées sur le net, dans les forums, magazines people, faits divers (ça, j'aime moins).

mercredi 30 mai 2012

"Mes Alliances: histoires d'amour et de mariages"





Une amie m'a offert ce livre il y a quelques semaines, et je l'ai dévoré. Il faut que je vous en parle!


Elizabeth Gilbert est l'auteur du best-seller "Mange, prie, aime", que je n'ai d'ailleurs pas lu.
Échaudée par son premier mariage raté, et sur le point de se remarier avec Felipe, le nouvel homme de sa vie, la romancière a voulu apprivoiser ses craintes en s'intéressant de près à l'institution du mariage.
Elle a donc écrit "Mes alliances" comme un essai: c'est un mélange d'histoire du mariage, d'études scientifiques, de statistiques, d'anecdotes personnelles et familiales, de témoignages de couples mariés glanés au gré de ses voyages, et d'entretiens avec ses proches sur ce sujet.

Je ne vous cache pas qu'en ce moment, pour tout un tas de raisons personnelles, le sujet du mariage ne m'est pas étranger. Ce cadeau est donc tombé à point-nommé. Et je me suis régalée.

lundi 21 mai 2012

"Modern Couple" sur Arte: Le Web-docu à voir!


Bon.
J'ai découvert un petit bijou:
"Modern Couple", un web docu sur Arte.
Deux réalisateurs, un homme et une femme, ont joué le jeu et présentent, sous forme de mini-documentaires de quelques minutes, leur point de vue sur la grossesse, l'accouchement, la parentalité.

vendredi 18 mai 2012

Accouchement: "la phase de désespérance"

Mmmh... quelle petite tenue affriolante pourrais-je revêtir pour égayer un peu mon accouchement?


Avertissement:
Dans ce post, je parle de la douleur de l'accouchement. Je tente de décrire celle que j'ai vécue, avec mes mots. Pour moi c'est important, et intéressant, de tenter de la décrire, de figer ce moment, fondateur dans mes débuts dans la "maternité". Mais mon texte est vraiment subjectif, intime... peut-être que vous ne vous y retrouverez pas du tout.
Mon texte peut informer, mais aussi choquer une future maman... si vous le lisez, je veux que vous en soyez conscient(e)s dès le départ!
(Je précise aussi que j'ai écrit ce texte sincèrement... sans autre but que de décrire un phénomène, pour le plaisir d'écrire. J'aimerais juste qu'il ne donne pas lieu à un débat enflammée pro/anti péridurale, ce n'est vraiment pas mon intention ;-)

dimanche 13 mai 2012

Les familles nombreuses, les No-Kid... et les Japonais.

The Duggar Family

Bonjour les lapins

Aujourd'hui, j'avais simplement envie de vous faire une petite revue de presse, sur le thème de la "natalité".
Je suis arrivée à ce thème un peu par hasard cette semaine, au gré de lectures et découvertes.
En fait de revue de presse, c'est plus des idées que je vous donne, une mise en perspective, afin de réfléchir à ce thème, tranquillement.

Voici déjà un lien vers l'émission des Maternelles intitulée "Familles nombreuses, une place pour chacun?"

jeudi 3 mai 2012

Votez, mais surtout, votez bien!

Armée Nord-Coréenne (Paris-Match)

Hier, comme tout un tas de français, j'ai regardé le débat entre Hollande et Sarkozy.
Et puis, par curiosité, je suis allée voir sur Facebook et Twitter, puisque tout le monde semble trouver ces réseaux essentiels pour commenter le débat en direct, tous les journaux, tous les gens branchés s'y retrouvant.
Alors déjà, j'ai du mal à comprendre comment on peut tweeter et suivre sérieusement un débat télévisé. Et puis surtout, je n'ai pas vu la valeur ajoutée de cette nouvelle dimension médiatique. Je ne comprends pas ce que ces commentaires "à chaud" apportent... puisqu'il s'agit, plus que de véritables réflexions intellectuelles, d'un véritable défouloir, d'une espèce de grande réunion Tupperware des commères du quartier 2.0.
Pour moi qui n'aime ni la foule, ni les brèves de comptoir, ni les moutons ... c'est un mystère... et un enfer.

lundi 30 avril 2012

Marine répond à la rumeur: "Non, je n'ai jamais porté de faux-ventre!"

Vous pensez sérieusement que je me serais amusée à acheter un Laurence Pernoud neuf, si je n'avais pas moi-même connu les joies de la délivrance (mauvais leggings de grossesse, contractions pourries, péridurale à retardement, points de suture, montées de lait sa race, sage-femmes acariâtres et bouffe de l’hôpital incluses) ?


Communiqué:
(I am Marine UneChambreàMoi and I approve this message.)

Chers lecteurs, chers fans.

Je tiens moi-aussi à prévenir l'auditoire et à répondre à la rumeur grandissante.
 Non, comme Beyoncé, je n'ai pas porté de faux-ventre. Mes deux grossesses ont été bien réelles. J'ai en effet retrouvé une ligne exquise de manière extrêmement facile et rapide (ce retour express à la perfection physique m'a moi-même étonnée).
N'en déplaise aux envieuses, je n'ai rien fait pour, puisque je suis une grosse gourmande, qui se nourrit, comme un cochon, exclusivement de junk food et ne fait jamais de sport. Mais j'ai un bon métabolisme, c'est pour ça.
 Bonne vivante, pleine d'appétit pour les nourritures terrestres, femme-femme, je suis aussi une éternelle sentimentale, et un seul regard plein de désir provenant de Jean-Chou, suffit à me faire perdre un kilo... l'amour me fait maigrir! (Dieu sait que mes accouchements ne m'ont jamais fait perdre une once de ma féminité, de ma sensualité -certes, déjà très affirmées à la base-... retrouvées elles aussi très vite, dès mon retour à la maison! Une piste, la clé du retour à une vie de femme épanouie, peut-être, chères lectrices?)

mardi 24 avril 2012

Osez le Féminisme... mais, si possible, plutôt à gauche!

... avec François Hollande!


Connaissez-vous l'association Osez le Féminisme?
Cette association féministe s'est fait connaitre notamment "grâce" à l'affaire DSK l'année dernière... je l'avais trouvée intéressante d'ailleurs... car dynamique, décomplexée, conviviale, au gout du jour...


Je me suis intéressée un peu à ce qu'elle faisait à cette "époque", et j'ai voulu suivre leurs actualités en cliquant "j'aime" sur leur page Facebook.
Comme toujours avec les assoc' féministes, je ne suis pas d'accord avec tout, j'adhère à certaines idées, mais je m'interroge toujours sur la pertinence du point de vue féministe, face à une question de société.
Tout voir par le prisme du féminisme, me parait parfois assez incongru. Il faut se battre pour la cause des femmes, la contraception, l'égalité des salaires par exemple... mais doit-on avoir une posture féministe sur TOUT? le sport, les loisirs, les vacances, la maternité, le scrap-booking, les poils, la comptabilité-gestion, la coiffure de ma voisine ou l'enseignement des SVT?

mercredi 11 avril 2012

"Egalia": théorie du genre et féminisme, dès la cour de récréation?


Il y a plusieurs choses passionnantes à découvrir en élevant des enfants, qui plus est, une fille et un garçon. En ce moment, comme je vous l'ai dit dans mon dernier billet, j'observe, fascinée, les jeux de mes enfants, et comme ces jeux se distinguent selon leur sexe.

Avant d'avoir mes enfants, je me disais que les trip Hello Kitty, le rose, les trucs à paillettes, ou à l'opposé, les jeux très masculins, tels que les voitures, les moto, les ballons, étaient d'abord la conséquence d'une éducation, de l'influence des autres... mais que ces phases si caricaturales n'étaient sûrement pas inévitables.
Bon. Maintenant, j'ai des enfants... et je peux vous dire que beaucoup de mes belles idées d'antan me paraissent, aujourd'hui, pas très pragmatiques, un peu utopiques, pas du tout lucides.

mardi 3 avril 2012

Us et coutumes de mes nains: "Rendez-vous en terre inconnue"

"Maman, on est prêts pour la cérémonie des bavoirs"

En ce moment, à la maison, je dois vous avouer que c'est un peu "Rendez-vous en terre inconnue", parfois.
Je passe beaucoup de temps, mi-fascinée, mi-médusée, à observer les us et coutumes du peuple de nains qui loge sous mon toit. Telle une anthropologue débutante perdue au fond de la jungle, j'étudie avec ravissement les comportements, techniques de communication et méthodes d'arts premiers auxquels ont régulièrement recours mes charmants enfants.

Mon fils est, par exemple, un adorateur des bouteilles de bière de son père. Il aime, dans une étrange chorégraphie, tourner autour à l'heure de l'apéro, pour en humer le parfum, tel un petit animal curieux de découvrir un nouveau territoire. Il aime aussi beaucoup terminer les fond de tasse de café (sans sucre), voue un véritable culte aux chaussures de sa mère, raffole des légumes verts et n'aime rien tant que se jeter à terre de manière psychodramatique, un râle terrible accompagnant sa chute, tel un vieil acteur ringard formé au Cours Florent. Son surnom, d'ailleurs, c'est FrancisHuster.
Nous, parents, tentons de comprendre les tenants et aboutissants d'un tel comportement, a priori absurde mais recelant certainement beaucoup d'enseignements à notre endroit.

lundi 26 mars 2012

Moi non plus, je n'ai pas regardé M6 hier



J'écris ce post en reprenant le titre de celui de Marie des mamans testent.
Non, je n'ai pas regardé cette émission, parlant des Mères au bord de la crise de nerfs.

Tout comme Marie, je n'aime pas ce genre d'émissions racoleuses, sur le ton "ça pourrait vous arriver aussi".
Par principe et par expérience, je me méfie des documentaires diffusés en prime-time sur TF1 et M6.
Oh je ne suis pas sectaire à ce point, je suis capable de changer d'avis... mais pour l'instant, à chaque fois que je suis tombée sur des docus du style "Zone interdite", etc... j'ai toujours trouvé ça D'ABORD racoleur avant d'être instructif.

mardi 20 mars 2012

Expliquer l'inexplicable à son enfant



Aujourd'hui, chez E-Zabel, on se pose la question du bien-fondé de la minute de silence, prévue ce matin à 11h dans toutes les écoles, suite au terrible drame qui a touché une école juive de Toulouse, hier.

A midi, je suis allée récupérer ma fille à l'école (petite section, elle n'a pas encore 4 ans).
Et la maitresse m’a confirmé qu’ils avaient fait une minute de silence. J’étais plutôt contre au départ, mais en même temps je fais confiance à la maitresse, qui est par ailleurs super.
Ça m’a un peu estomaquée d’entendre qu’ils avaient parlé d’enfants morts, d’un méchant qui était venu les tuer dans leur école. Je pensais qu’on préserverait des petits de maternelle, qu'on ne décrirait pas aussi précisément les évènements.
Personnellement, ma fille n'entend jamais parler, à la maison, de guerre, de meurtres, d'accidents, d'actualité. Je la trouve bien trop petite évidemment, son innocence est tellement précieuse. Elle a bien sûr conscience des notions de "violence", de "mal", à travers les contes, dessins animés... mais ça reste de la fiction. Ou, si c'est réel, sa conscience des conflits dans les relations humaines se limite, heureusement, à des petites disputes avec ses camarades, ou autres phénomènes sans importance, comme la plupart des enfants qui vivent dans des pays en paix.

lundi 19 mars 2012

Trop intelligent pour être heureux?

La grande vague de Kanagawa, Hokusai.

Lecteurs de tous pays, bonjour et bon lundi!

Aujourd'hui j'ai envie de vous faire relire un texte que j'avais écrit il y a quelques mois, sur l'hypersensibilité.
Cherchez pas, je suis comme ça, y a des jours où je donne l'impression de tourner en rond, mais en fait non. Je pense souvent à ce sujet, je le trouve passionnant, car il traite de notions complètement galvaudées et imprécises comme l'intelligence, la précocité, les surdoués... mots un peu barbares, utilisés à tort et à travers, de manière disproportionnée, et qui ne désignent pas forcément très bien ce qu'ils sont censés définir.

Mon post n'est pas du tout une analyse, une définition objective (je n'ai aucune compétence en la matière)... mais plutôt mon ressenti, ma sensibilité, c'est le cas de le dire, sur ce "problème".
Je vous écris un prochain post très très bientôt, comme d'habitude!

Pour le lire, c'est là.

mercredi 14 mars 2012

La vie imite l'art (Oscar Wilde)

Le regard oblique, Doisneau

Il y a une activité que j'ai toujours voulue faire avec mes enfants, même avant d'en avoir. Et maintenant, ils ont tous les deux l'âge adéquat; c'est aller au musée.
Bon alors je vous le dis tout de suite: je suis du genre "pas très musée". Disons que je déteste les sorties au musée pompeuses, officielles, prévues dans l'agenda, à base de "attention les enfants, dans 3 mois et 20 jours on va au musée, comme tous les ans, vous avez intérêt à bien vous tenir et à tout écouter dans vos audio-guides, hein, au retour dans la voiture, contrôle des connaissances!"

dimanche 11 mars 2012

Etre femme et mère aujourd'hui.

Courrier des lectrices, Elle de cette semaine
- cliquez pour voir en plus grand -

Il y a quelques jours, c'était la journée internationale des droits des femmes.
Je n'ai rien écrit de particulier, assez occupée que je suis pendant les vacances scolaires... et assez agacée aussi par ces "bonnes fêtes les femmes"! qu'on lit ou qu'on entend un peu partout ce jour-là, de manière peu appropriée.
Si vous y tenez, pour pouvez aller voir ici le post que j'avais écrit l'année dernière pour cette occasion.

Aujourd'hui, j'ai eu envie, pour commencer ce billet, de vous faire lire le courrier des lectrices du Elle de cette semaine (oui bon, quoi, je sais, j'suis toujours abonnée qu'est-ce que j'y peux), j'ai trouvé très bon ce choix de lettres. Ces réactions de lectrices sont émouvantes, elles m'ont touchée.
Pour avoir lu l'interview de Chloé Delaume il y a quelques semaines (reproduit en bas de ce billet), j'ai été moi-aussi courroucée, en tant que mère, de lire ses arguments (elle a choisi de ne pas avoir d'enfants); il y a trop de gens sur terre, vouloir un enfant c'est vouloir combler un vide, c'est ne pas avoir de vie à soi,... etc. Plus que des raisons personnelles tout à fait respectables, ses arguments sont surtout provocateurs et prompts au jugement.

mardi 6 mars 2012

"Bringing Up Bébé"... Lu, et approuvé!

cocori...hips!

Je vous parlais il y a quelques jours du livre Bringing Up Bébé, de Pamela Druckerman, et de son succès médiatique et commercial (N°4 des ventes US chez Amazon!)
Comme je suis une bonne cliente de ce genre de bouquins, je me suis procuré le livre très vite après en avoir lu des critiques un peu partout (il n'est disponible qu'en anglais pour l'instant)
Eh bien je l'ai littéralement DE-VO-RE!

mercredi 22 février 2012

L'éducation sexuelle de nos enfants



Comme vous devez le savoir, je me pose tout un tas de questions, moi, dans la vie.
Souvent, je réfléchis à un sujet universel, essentiel: celui de l'éducation sexuelle des enfants, et des adolescents.

En fait je crois que ce sujet me passionne. Il m'intéresse concrètement depuis que je suis mère. Mes enfants sont encore tout petits mais je me projette déjà dans le futur avec eux. D'ailleurs, à trois ans seulement ma fille m'a déjà posé quelques questions très précises au sujet de la sexualité/procréation (certainement liées à la période où ma fille m'observais lorsque j'étais enceinte, énorme, prête à explo... heuh, accoucher), auxquelles j'ai répondu de la manière la plus simple et la plus vraie possible.

mardi 21 février 2012

"I'm your Fantasy"... les Mini-Miss


Aujourd'hui, un tribunal a confirmé l'annulation d'un concours de mini-miss.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien de l'article du Parisien.

Je trouve que le fait que des associations, le planning familial, des pédiatres... se mettent à élever la voix à ce sujet est rassurant.
En entendant régulièrement parler de ces foires au bestiaux pour pouffes en devenir, je me suis toujours sentie très mal. Hyper gênée que ce phénomène puisse exister en France, même si, aux Etats-Unis, le phénomène est encore plus effrayant, avec régimes, épilation, UV, botox et maquillage de tapin pour gamines de 5 ans.