vendredi 10 novembre 2017

La mamma. Ou comment parvenir à s'épanouir dans la maternité.




Mon pédiatre, que j’adore, est pied-noir. 
Père de famille nombreuse. Il m’a dit que si mon 4ème bébé était si cool (enfin, pour l'instant), c’était parce qu'il avait la chance d’être entouré. « Enveloppé ». Par le bruit, les câlins, l’amour. 
Et que, grâce à cette sérénité, c’est plus facile, pour une mère, de vraiment profiter, qu’avec un premier enfant (souvenirs...). 


lundi 6 novembre 2017

La Corse du sud à la Toussaint... deuxième année!





L'année dernière, à la Toussaint, nous avions passé une semaine merveilleuse en Corse du Sud, tous les cinq (voir ici mes billets)

Cette année, nous y sommes retournés, mais à six!
C'était encore mieux que l'année dernière: l'été indien nous a permis de nous baigner jusqu'au premier novembre. On a passé la semaine en maillots et shorts... (un peu plus couverts en montagne, évidemment), pris le petit-déjeuner dehors, profité de merveilleux soleils couchants.

Nous avons logé dans un endroit extraordinaire, dans la très préservée baie de Rondinara, près de Bonifacio... où je passais des étés, petite!

Je ne peux que vous recommander la Corse en cette saison: le temps est généralement encore doux (cette année il était carrément estival), il n'y a quasiment plus personne, ni en ville ni sur les plages, on y est parfaitement accueillis... et les prix sont beaucoup, beaucoup moins chers (évidemment en tant que niçois, le voyage nous est facilité)

Je vous embarque avec moi pour un petit voyage en photos... la traversée en ferry faisant partie prenante de l'aventure.

En attendant, j'essaie de me remettre du changement d'heure, du mois de novembre qui vient de commencer, des sandales et affaires d'été à ranger, et de l'idée que Noël approche à grands pas... l'été a duré quasiment plus de six mois ici, je faisais un peu l'autruche (je suis une fille du soleil, moi!), je croyais que ça continuerait encore un peu.


mardi 31 octobre 2017

La fable des trois gendres






Une mère était destinée à avoir, dans son âge mur, deux gendres et une bru. 

Ses trois enfants arrivés depuis un bon moment à l’âge adulte, toujours nulle bru à l’horizon. La vie étant pleine de surprises, elle a finalement hérité, il y a quelque temps, d’un charmant gendre numéro trois.


vendredi 13 octobre 2017

Famille nombreuse: notre couple, notre vision, nos convictions.




Cela fait quelque temps que je vous gratifie, ici, de mes diverses pensées sur la vie de famille et autres aphorismes bien sentis... Je pense qu'il est temps d'être un peu plus généreuse avec mes lecteurs et de nous mettre à nus, Jean-Chou et moi, en dressant un autoportrait aussi fin que possible.

Comme vous vous en doutez, on ne construit pas une famille nombreuse par hasard: il faut une certaine vision de l'éducation, des convictions fortes, une foi inébranlable.
Fidélité, sincérité, fiabilité, probité, piété. Voici quelques un de nos piliers. Peut-être même y trouverez-vous une inspiration?


mercredi 11 octobre 2017

Bon alors, c'est comment la vie avec quatre enfants?




Mes chers lecteurs...

quel n'est pas mon désarroi quand je constate le temps que je mets à ouvrir mon ordinateur, pour enfin y rédiger un billet...
Ce n'est pas l'inspiration qui manque, pourtant.

Mon petit quatrième a deux mois et demi et je vais tenter de dresser un petit bilan de la vie tous ensemble... en répondant ici à des questions que j'entends souvent:


- alors, c'est comment la vie avec quatre enfants?

Pour celles qui se poseraient la question, je trouve que la vie avec quatre enfants n'est pas spécialement différente d'avec "seulement" trois.


mercredi 20 septembre 2017

Maman puissance 4




Aujourd'hui, vous pouvez me retrouver dans la rubrique "maman puissance 4" du super blog Quatre Enfants.
J'ai beaucoup aimé répondre à cet interview!


jeudi 7 septembre 2017

Premières semaines à six




Voilà, quelques semaines se sont écoulées depuis mon dernier billet.
Cet été, nous avons découvert la vie à six. Nous nous sommes échappés de la foule et de la chaleur dans Nice, et avons pu passer du temps, entre mer et montagne, à profiter de chacun.

Ce petit quatrième est une bénédiction: jamais nous n'avons eu d'enfant aussi facile, cool. Je ne tire aucune conclusion sur l'avenir, bien consciente que les choses peuvent changer du jour au lendemain... Mais nous avons vécu un été génial à ses côtés.
C'est une fois qu'on a eu des enfants qu'on réalise que ce n'est pas le bébé, le plus fatigant, mais les plus grands... Avec un Jean-Chou qui a pu, pour la première fois, cumuler vacances et congé paternité, j'ai eu la sensation d'être plus cool, plus capable de profiter de chaque instant. Ca change tout, d'avoir un mari un peu plus disponible... il s'est donc démené, à mon retour de la maternité, pour me laisser régulièrement souffler, seule avec notre bébé, et occuper les autres en les emmenant au ciné, faire du kayak, en rando...